Corinne Atlan

Corinne ATLAN, diplômée de l’INALCO, a vécu de nombreuses années en Asie  (Japon et Népal), où elle a enseigné le français. Elle a traduit à ce jour plus de 60 œuvres japonaises (romans, poésie et théâtre), notamment Le Bouddha Blanc, de Hitonari Tsuji (folio), prix Femina 1999, ou Haiku, anthologie du poème court japonais (Poésie/Gallimard), avec le poète Zéno Bianu. Ses traductions de Haruki Murakami, de La fin des Temps (Seuil, 1992) à Kafka sur le rivage (Belfond, 2006), lui ont valu le prix Konishi de la traduction franco-japonaise en 2003, année où elle est également lauréate de la Villa Kujoyama à Kyoto pour son premier roman, Le Monastère de l’aube ( Albin Michel).

Elle est également l’auteur de Le Cavalier au miroir (L’Asiathèque) et de plusieurs essais, notamment Entre deux mondes - traduire la littérature japonaise en français (Inventaire/Invention). Dernières traductions en date : La Mort avec précision, de Kôtarô Isaka (Picquier, 2015) et Jets de poèmes - dans le vif de Fukushima,  de Ryôichi Wagô (mars 2016